Prochaine parution: couverture, titre et résumé (et date !)

Autant commencer tout de suite par vous assurer qu’il ne s’agit pas d’un poisson d’avril. Je voulais rédiger cette note plus tôt, je n’en ai simplement pas eu le temps, d’où la date un peu suspecte.

#LesbianRhapsody, publié par Harlequin HQN, a enfin un titre, une couverture, un résumé ET une date de parution !

Je suis donc très heureuse de vous présenter Queen of Love, disponible dans vos liseuses dès le 25 avril !

HQN_QUEENOFLOVE_EBK_1COUV

Personnellement, le titre et la couverture me plaisent beaucoup. J’adore les couleurs, et ça convient très bien à mon histoire.

La 4ème de couverture (il faut que je perde l’habitude de dire « résumé ») :

Pourquoi est-elle obsédée par sa rencontre avec cette femme ? Depuis que Juliet a malencontreusement percuté celle qu’elle a depuis surnommé Miss Glaçon, elle ne peut s’empêcher de penser à elle. Une beauté à la peau aussi blanche que la sienne est noire, aux cheveux aussi lisses que les siens sont crépus, et qui dégage une telle froideur ! Voilà un glaçon que Juliet aimerait bien faire fondre… Mais, lorsqu’elle découvre que son inconnue s’appelle en réalité Reagan et qu’il s’agit de sa nouvelle chef, l’excitation de la revoir se mêle à l’appréhension… car leur cohabitation s’annonce très électrique.

Alors, qu’en pensez-vous ?

Mais ce n’est pas tout ! Il me reste encore à annoncer la création de ma page auteure sur Facebook,  Amélie Voyard-Venant ! (certes, je n’ai pas fait dans l’original)

J’y serai (je l’espère ?) un peu plus active qu’ici, notamment avec de brêves mises à jour sur mes projets en cours. Mais je ne délaisse pas ce blog pour autant, loin de là ! Ici, je posterai des articles plus longs et plus poussés (j’en ai d’ailleurs au moins un de prévu pour très bientôt, patience !).

Bref, n’hésitez pas à suivre les deux si vous voulez me lire davantage ! Et merci !

Comment ça on est déjà en OCTOBRE ?!

J’ai du mal à croire que c’est déjà l’heure de retrouver les décorations pour Halloween, là. Et le fait que les magasins de chez nous semblent plus pressés de nous refourguer celles de Noël n’aide pas. Petite anecdote irlandaise : le magasin Brown Thomas s’est distingué cette année par la mise en place de son « marché de Noël »… en août !

portal_to_limbo_by_z0h3-d4a55ii

Portal to limbo, par Zed/z0h3 (cliquer sur l’image pour un lien vers sa page deviantART), une des découvertes fascinantes de ces dernières semaines.

Lire la suite

Brêves (#5)

Je savais que je n’avais pas écrit ici depuis longtemps, mais 23 jours ?? Oups…

La première partie du mois d’août a été extrêmement chargée, entre paperasse, reprise des cours particuliers et préparations pour ces derniers, sans oublier le contrôle technique de la voiture qui a pas mal accaparé mon temps et mon cerveau. Du coup, le compteur de mots est resté sur 0 jusqu’au 16 août…

Depuis, j’ai progressivement repris un rythme un peu plus, hum, dynamique. Et l’inspiration s’est remise en marche avec, yay ! Avec un peu de chance, le bilan d’août ne devrait pas être trop ridicule (dit-elle à moins d’une semaine dudit bilan).

* * *

Dans ce que j’AI effectivement écrit, il y a la deuxième partie de mon article sur le romantic suspense, chez Laska. J’y parle des spécificités du genre par rapport aux autres types de romance, et j’aborde aussi un peu la question du romantisme dans le policier « classique ».

* * *

Comme tout le reste, mon rythme de lecture s’est assez ralenti. Sans compter que je suis actuellement plongée dans un pavé : The Stand, de Stephen King (le Fléau en VF). Ce n’est pas forcément un livre qui m’aurait attirée plus que cela d’ordinaire, or il se trouve que ça se crossoverise un peu avec La Tour Sombre, donc pourquoi pas… et finalement c’est plutôt sympa, bien qu’un peu lent (faut dire que j’ai l’édition revue et étendue, celle de 1100 page là).

Aussi, il y a deux semaines, je me suis fait plaisir en librairie (ça faisait longtemps, j’ai tendance à préférer les ebooks et leurs petits prix). Il y avait des soldes chez Eason ET il me restait une carte-cadeau, donc hop ! Quatre livres achetés, dont trois pour moi : deux Skulduggery Pleasant et une découverte, The Girl who saved the King of Sweden, de Jonas Jonnasson (titre VO Analfabeten som kunde räkna, que la VF a traduit fidèlement, enfin je suppose par L’analphabète qui savait compter).

18525607De ces trois livres, j’en ai déjà lu deux : le Jonas Jonasson (j’ai beaucoup ri) et le premier des Skulduggery Pleasant (qui est en fait une forme de spin-off, Tanith Low in The Maleficent Seven). Quant à Last Stand of the Dead Men (j’en profite pour rappeler que les Skulduggery Pleasant sont écrits par l’irlandais Derek Landy), je l’ai entamé (oui je lis souvent deux livres à la fois, surtout quand c’est un en papier et un en ebook) mais j’y vais doucement et un peu à reculons, non pas parce que c’est mauvais (bien au contraire) mais parce que je sais que je vais souffrir.

Je pense refaire un tour à Eason très bientôt, ou peut-être à une autre librairie (il y en a une plus « petite » que j’adore, mais qui est plus difficile d’accès). J’aimerais m’acheter Horns de Joe Hill et peut-être Gone Girl de Gillian Flynn afin de les lire avant de voir leurs adaptations respectives… (on fera semblant d’ignorer ma grosse pile de livres à lire, d’accord ?)

* * *

Et sinon, je suis allée à Dublin avant-hier et je me suis encore perdue. Je déteste les routes irlandaises et leur manie de ne pas mettre de signalisation, ou de signaler à la dernière minute (voire après : tu sais pas où aller, tu choisis une branche d’autoroute au hasard, mettons sur la gauche parce que c’est ce qu’indiquait le dernier panneau, et une fois dessus tu vois sur l’autre branche un panneau indiquant ta destination). Oh et des fois les panneaux indiquent deux directions différentes pour la même destination (mais sans indiquer s’il y en a une pour les poids-lourd par hasard), et une fois une des directions empruntée plus de panneau, et donc on continue jusqu’à ce qu’on comprenne qu’en fait non, fallait prendre l’autre.

En gros, pour aller à Dublin, soit faut connaître la ville par coeur, soit faut avoir un GPS.

(devinez ce que je vais mettre sur ma wishlist pour Noël ?)

(Image: Wikipédia, j’étais trop occupée à chercher mon chemin pour prendre des photos)

« Mon » Irlande – Troisième partie : Paysages

Nous arrivons au bout de cette première série d’articles sur l’Irlande. Je la reprendrai certainement un jour, pour parler de Galway par exemple, ou de la culture irlandaise. En attendant, j’espère que vous avez passé de bons moments de lecture 😉

Je préviens en revanche : cet article contient de très nombreuses images. La plupart sont à moi (il se peut que certaines aient été prises par ma famille) ; pour les autres, j’ai indiqué la source en dessous.

Lire la suite

« Mon » Irlande – Deuxième partie : La mangeaille !

Aujourd’hui, on va parler de bonnes choses, soit de la culture culinaire de l’Irlande !

Je rappelle néanmoins qu’il s’agit ici de la perspective, forcément limitée, d’une Française originaire de région parisienne. S’il y a des choses qui m’étonnent mais qui vous paraissent évidentes, c’est normal !!

Mais d’abord, je vous donne les réponses au petit jeu des prénoms irlandais de la dernière fois… si vous voulez jouer, faites-le avant d’en lire plus !

Lire la suite

« Mon » Irlande – Première partie : Généralités

Photo 041

 

La première fois que j’ai visité l’Irlande, c’était en août 2008. Cette photo, prise à Killarney, dans le Kerry, a donc presque six ans déjà… Je suis tombée amoureuse de cette endroit, d’ailleurs, mais ce n’est pas là que je me suis installée. Eh non, c’est dans le Connemara que je vis depuis l’été 2010…

L’Irlande, et notamment ma région, a pris une place tellement importante dans mon coeur qu’il n’y a rien d’étonnant à ce que j’y place certains de mes écrits. Dans La Noyée était en blanc, Ciara habite à Galway, et l’action se place entre cette (plus ou moins) grande ville et le village de Craughwell, un peu à l’Est, qui existe réellement : il y a quelques années, j’y passais fréquemment, en voiture, pour me rendre à mon travail. De même, mon projet de chick lit en cours tourne autour de Galway.

Dans cette petite série d’article, j’ai envie de présenter mon pays d’adoption, et pas seulement selon le prisme de mes textes. Nous allons donc commencer par quelques petites généralités, avant de parler nourriture la semaine prochaine, et paysages la semaine d’après (oui, j’ai le sens des priorités).

Vous trouverez donc ici des anecdotes, des photos, et des informations plus ou moins utiles. Je rappelle néanmoins que tout cela est vu par une Française qui a vécu les trois quarts de sa vie en région parisienne, d’où certains biais et certains… étonnements, dirons-nous, qui ne sont pas les mêmes pour tout le monde !

Lire la suite

Spéciale photos (#1)

Lundi dernier, c’était la Saint-Patrick, soit la fête nationale de mon pays d’adoption. Je n’ai malheureusement pas pu assister à la parade locale (je la verrai bien un jour…), mais je souhaitais quand même faire du post de cette semaine une « spéciale Irlande » à cette occasion.

Peu de mots suivront donc (et ça tombe bien, je suis assez malade donc peu apte à savoir quoi dire), juste des images de l’Irlande, et en particulier du comté de Galway où je vis, côté Connemara donc… enjoy !

Lire la suite