Chercher « la jeune femme » (ou : Corrections et focalisation)

À l’école, j’ai appris qu’en français, il fallait absolument éviter les répétitions. Très tôt, j’ai donc pris quelques habitudes d’écriture pour ce faire. Principalement, je remplaçais les noms de mes personnages par des qualificatifs (sans grande originalité : la couleur des cheveux, des yeux, beaucoup de « la jeune fille », « le jeune homme »).

On avance de dix-quinze ans et je me rends compte que non, ce n’est pas possible.

Pas que ça ne marche jamais, loin de là ! Mais dans ce que j’écris, moi qui utilise beaucoup la focalisation interne, ça ne va pas. Ça ne va pas du tout.

Valéry K. Baran a écrit il y a quelques temps un bon article pour expliquer ces histoires de point de vue interne/externe. En gros, quand on écrit du point de vue interne, y compris à la troisième personne, il faut faire attention à plusieurs choses, et notamment, à éviter les expressions du genre « le blond » ou « la jeune femme » pour parler de personnages connus. Dans ma tête, quand je pense à mes amis, je ne pense pas « le blond » ! Eh bien il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas pareil pour mes personnages.

Bref, après lecture de cet article et diverses discussions, je pensais que j’avais compris le truc.

Il m’aura fallu les corrections de Queen of Love pour me rendre compte d’à quel point j’avais tort.

(Ceci est un article avec des gifs.)

Lire la suite

Publicités